Inna-y-id weɣyul-iw : Je n’aime pas la neige et les berbéristes conservateurs !

(Republication) Lorsque mon âne m’a fait cette déclaration, j’ai cru qu’il s’agissait d’un nouveau délire. Il faut dire que ces derniers temps il était malade en plus d’être enfermé dans l’étable à cause de la neige. N’ayant pas trouvé un vétérinaire qui puisse le soigner –il faut dire qu’en Kabylie, le véto est formé exclusivement pour soigner les bovins – Mon âne a pris son … Continuer de lire Inna-y-id weɣyul-iw : Je n’aime pas la neige et les berbéristes conservateurs !

Inna-y-id weɣyul-iw : Des candidats indépendants ?

(Republication ) À l’occasion de la nouvelle supercherie électorale algérienne du quatre mai prochain, le pouvoir totalitaire algérien aura la caution des partis politiques à ancrage kabyle et des listes dites indépendantes. Mon âne ne comprend pas en quoi ces candidats sont indépendants. Selon lui, l’objectif principal et non avoué de toute cette clientèle docile est d’apporter une caution à un pouvoir colonial en déperdition. … Continuer de lire Inna-y-id weɣyul-iw : Des candidats indépendants ?

Inna-y-id weɣyul-iw: La liberté?

(Republication ) Ce matin en passant devant mon âne, j’ai pu m’apercevoir qu’il n’est plus d’humeur à profiter de cette belle journée ensoleillée qui s’annonçait. En effet, lorsque mon âne est content ça s’entend et ça se voit en même temps. Je me suis approché de lui pour m’enquérir de son état et il ne perda pas de temps pour m’interpeller. Il faut dire que … Continuer de lire Inna-y-id weɣyul-iw: La liberté?

Inna-y-id weɣyul-iw : les commentateurs de l’évidence

« Qu’elle soit politique, philosophique ou historique, l’évidence ne peut en aucun cas s’accommoder des SI conditionnels et mesquins. » Mon âne in Paradoxes Kabyles, Vol. I , Page 1963 , éditions LES DISPARUS. Quelle idée absurde que celle d’inviter son âne dans son salon et le laisser regarder des émissions politiques algériennes ! Je vous déconseille vivement de faire la même erreur que la mienne. Laquelle … Continuer de lire Inna-y-id weɣyul-iw : les commentateurs de l’évidence

Inna-y-id weɣyul-iw : Comprendre les Kabyles

« Si comprendre les kabyles est un manuel, il serait certainement volumineux avec quelques 9000 pages et on pourra lire sur la dernière : Le prochain volume est à paraître bientôt ! » Mon âne in Paradoxes kabyles, Vol. I P.2018 , éditions LES DISPARUS. Tout est partie d’une histoire banale. Mon âne a pu traverser la haie d’arbustes qui délimitait mon terrain et s’est retrouvé de … Continuer de lire Inna-y-id weɣyul-iw : Comprendre les Kabyles

Inna-y-id weɣyul-iw : Indépendance et élitisme

L’élite kabyle autoproclamée n’aime pas la plèbe. Elle se considère supérieure à la masse et se plaît dans son confort tant que rien ne vienne mettre en danger ses privilèges. (mon âne, 2 minutes après avoir fini la botte de foin ). Rassurez-vous, il n’y avait aucun mélange suspect dans son foin ! pas même des plans de cannabis qui auraient pu s’y retrouver accidentellement. … Continuer de lire Inna-y-id weɣyul-iw : Indépendance et élitisme

Inna-yid uɣyul-iw: Convocation à la brigade de gendarmerie

Je ne m’attendais pas de tout à recevoir une convocation pour me présenter à la gendarmerie, encore moins à ce qu’on me demande d’être obligatoirement accompagné par mon âne. Aɣyul-iw ne semble pas de tout impressionné et il a même l’air de se réjouir de cet événement unique dans l’histoire : Un âne convoqué par ses semblables ! (il s’imagine déjà faire la une de … Continuer de lire Inna-yid uɣyul-iw: Convocation à la brigade de gendarmerie

Inna-yi-d weɣyul-iw : les limites du militantisme en pantoufles.

Cessez de vous donner bonne conscience pour cacher votre défaillance. Mon âne , paradoxe kabyle page 1099. Editions Les Disparus. Je reconnais que ce n’est jamais une bonne idée d’initier son âne aux nouvelles technologies. Je l’ai fait pour lui montrer que sa photo et son nom apparaissent fréquemment sur les réseaux sociaux. Les facebookeurs kabyles y font référence à chaque fois qu’ils n’ont plus … Continuer de lire Inna-yi-d weɣyul-iw : les limites du militantisme en pantoufles.