Inna-y-id weɣyul-iw : les commentateurs de l’évidence

« Qu’elle soit politique, philosophique ou historique, l’évidence ne peut en aucun cas s’accommoder des SI conditionnels et mesquins. » Mon âne in Paradoxes Kabyles, Vol. I , Page 1963 , éditions LES DISPARUS.

Quelle idée absurde que celle d’inviter son âne dans son salon et le laisser regarder des émissions politiques algériennes ! Je vous déconseille vivement de faire la même erreur que la mienne. Laquelle ? Celle de regarder une émission politique sur une TV algérienne, même lorsqu’elle est annoncée en Kabyle. Quant à l’âne, si vous avez un comme moi ou si vous en croisez sur votre chemin (qui sait), sachez qu’il n’a aucune notion de temps ou d’espace. Un âne se comporte de la même façon dans un salon comme dans son étable et il est capable de vous lancer une bonne tirade verbale à quelques minutes avant minuit.

Bref, j’ai regardé avec mon âne , une émission d’une télévision privée, mais sous contrôle du pouvoir colonial algérien. L’animateur a invité deux journalistes de la presse écrite El Watan et liberté (il fallait les trouver. . . La nation et la liberté ensemble, un véritable exploit ! ). Il y avait aussi un professeur d’économie (dans un pays où l’économie se résume à une supérette qui vit à crédits ). Était également invité un ex-député et ex-militant d’un ex-parti d’une ex-opposition. Tout ce beau monde qui vit grâce à la perfusion branchée en continu aux mamelles du régime algérien , n’a pas cessé d’expliquer que la Kabylie n’a pas voté, et ce à cause des partis politiques qui n’ont pas su renouveler leurs logiciels . Pour ces commentateurs, le MAK est une force politique importante en Kabylie et ils imputent au pouvoir algérien cet état de fait. Une façon tendancieuse de minimiser la portée du projet politique indépendantiste. En gros, ils n’ont rien dit d’intelligent ou d’intelligible , nous avons juste eu la certitude qu’ils ne pouvaient pas nous offrir ce qu’ ils n’avaient pas !

Ce qui a agacé mon âne, ce sont les nombreuses tentatives de ces contorsionnistes à éluder une évidence tout apparente. Malgré son cerveau primaire et reptilien, mon âne a fait la déduction logique : la Kabylie a boudé les élections législatives algériennes et le MAK a confirmé sa suprématie en Kabylie. Il y a bien là une évidence qui saute aux yeux et qui n’a plus besoin d’être démontrée.

En effet, les commentateurs qui voulaient ménager à la fois la chèvre et le chou n’ont pas voulu faire de relation entre deux faits tangibles. C’est probablement le prix à payer pour rester sous perfusion !

Minuit passé depuis un bon quart d’heure, je pensais sérieusement que mon âne aller me laisser dormir et rêvasser d’un lendemain avec moins de cons. Eh bien, non !c’est le moment qu’il a choisi pour me poser sa question :

-Pourquoi te bats-tu pour l’indépendance de la Kabylie ?

-C’est parce que, nous nous sommes battus pour la démocratisation de l’Algérie et pour les droits culturel et linguistique pendant de nombreuses années, sans jamais y parvenir. Si le pouvoir algérien, depuis 1962, n’a pas ostracisé notre langue et notre culture, s’ils ont officialisé la langue Tamaziɣt en 1980 et si le pouvoir algérien n’avait pas franchi la ligne rouge en 2001….

-Tu es finalement comme tous les commentateurs qui reproduisent un discours mesquin.

-Comment cela ?

-Il est sous-entendu dans ce que tu avances comme des justificatifs mesquins. Alors que l’indépendance de la Kabylie est un processus historique inéluctable. Si la Kabylie a perdu sa souveraineté après sa défaite militaire de 1857, elle ne fera que la recouvrer. Par conséquent, les SI dont tu abuses pour te justifier ne peuvent rien changer à l’histoire.

Le peuple kabyle a dû s’égarer parfois, en choisissant d’autres voies cependant, tôt au tard il ira dans le sens de sa libération.L’indépendance est un idéal qui ne peut pas s’accommoder d’hésitations, de mesquineries ou d’improvisations. Un peuple en marche vers sa souveraineté ne doit regarder en arrière que pour mesurer le temps perdu et apprendre de ses erreurs. C’est devant qu’il faut regarder pour éviter encore aux prochaines générations d’utiliser les SI.

______________________________________________
Toute ressemblance avec des lieux, des faits réels, des attitudes et/ou des positions de certains kabyles est volontaire et non pas un pur hasard.

NB : Aɣyul-iw a donné son accord pour rendre public nos bavardages sous condition de ne mettre aucun mot entre guillemets. Textuellement, il m’a dit: si tu ouvres les guillemets alors tu fermeras ta gueule.

Hasan At Amar Wali

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s